Solutions à nos problèmes

« Mon fiancé a fui parce que j’ai le Sida »

Je vis un drame et je me demande si j’aurai une force intérieure qui me permettra de le supporter. Depuis 2018, je fréquentais un ami. Nous  avions eu des rapports intimes très poussés. Il travaillait et gagnait bien sa vie. Sa famille est déjà venue voir la mienne pour les démarches de notre futur mariage. J’ai accompagné une copine un jour à l’hôpital qui désirait faire son test de dépistage de VIH/SIDA. Arrivée  sur les lieux, j’ai décidé volontairement de faire aussi mon test de dépistage du Sida. Quelques minutes après, ma copine et moi avions pris nos résultats de test dans des enveloppes différentes.

Malheureusement, nous étions toutes les deux déclarées séropositives. Nous avions eu des encouragements et des conseils de la part du docteur. Suivant les recommandations du médecin, chacune de nous en a parlé à son fiancé. Le mien a fait preuve de maturité. Il m’a encouragée et il a fait son test de dépistage du Sida. Lui, à sa grande surprise, était séronégatif. Depuis ce jour, il ne me donne plus d’argent pour mes besoins. Il refuse de me parler au téléphone. Quand je vais chez lui, il décide de sortir et ferme sa porte. Actuellement, je suis très triste et je regrette d’avoir fait mon test et de lui avoir dit la vérité. Il refuse maintenant d’avoir des rapports avec moi, même si je lui propose l’usage du préservatif. Que dois-je faire ? Je suis à votre écoute.

 

Une fidèle lectrice

 

L’amour, dans son ensemble, est un phénomène bien aléatoire. Vous ne saviez pas que votre fiancé pouvait vous abandonner parce que vous êtes séropositive. Vous lui avez fait confiance en vous disant qu’il allait vous accepter avec votre statut sérologique. C’est dans le malheur que l’on reconnaît ses vrais amis(es), dit-on. C’est maintenant qu’il devrait vous soutenir, surtout moralement, parce que vous en avez beaucoup besoin. Il a agi comme un lâche. Tournez la page et ne lui en voulez plus. Rien ne prouve qu’il aura une vie plus longue que la vôtre. Ne vous occupez pas de lui, prenez plutôt soin de vous. Même avec votre état actuel, vous pouvez avoir un copain. Mais dès le début, faites part à ce dernier de votre état de santé. Militez aussi dans les associations de lutte contre le Sida. Cherchez le bonheur à chaque heure, chaque minute et chaque seconde. Si vous vous cantonnez sur votre fiancé, avec ces soucis, vous risquez de développer la maladie plus tôt. Dites-vous que ce n’était pas l’homme de votre vie. Actuellement, vous traversez une période difficile, pleine d’incertitudes et de tristesse certes, mais si vous avez la foi, priez le bon Dieu. Vous verrez que la vie vous sourira de nouveau. Ne vous lamentez pas, vivez comme avant avec beaucoup plus de précautions et une hygiène de vie plus saine ; et si toutefois, il vous arrivait d’avoir des relations sexuelles, n’oubliez pas d’utiliser le préservatif parce que sans préservatif, vous pourriez vous surinfecter, ou avoir d’autres maladies plus graves. Courage ma sœur, gardez le moral et portez-vous bien.

 

NB : Nous vous rappelons que cette rubrique est la vôtre, Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresses sont prié (es)  de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/ elles souhaitent. Ils/elles  peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis aux 1 200 Logements à Ouagadougou ou auprès de nos représentations dans les différentes provinces.

 

[email protected]

Tél.: (00226) 78 00 23 73

01 BP : 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

 

Articles similaires

« Je rêve de m’en aller loin d’ici »

Evasion Magazine

« Ma femme me maltraite »

Evasion Magazine

« Après 2 ans de mariage, je suis toujours vierge »

Evasion Magazine

laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.