Arts et culture

LES JOURNEES DE LA JEUNE FILLE: Pari réussi pour l’association AMIRA

La 1re édition des Journées de la jeune fille organisée par l’association Amira s’est tenue les 7, 8 et 9 mars dernier à Canal Olympia Pissy. Panels, séances de sensibilisation, formation, dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus, exposition-vente et un concert de récolte de fonds ont été les grandes articulations de ce rendez-vous dédié à la jeune fille.

 

L’association Amira présidée l’influenceuse Djamila Diallo a dédié trois jours à la gent féminine à travers la première édition des Journées de la jeune fille. C’étaient les 7, 8 et 9 mars dernier à Canal Olympia Pissy. Un rendez-vous qui a connu la participation de plusieurs centaines de jeunes filles de différentes organisations et des invitées de marque du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et de la France. Il s’agit de l’artiste musicienne Adji qui est l’ambassadrice de ces journees, des influenceuses Stephy Jeph et Tifounette de la Côte d’ivoire et de Diana Bouli de la France sans oublier Maïmouna Tankoano de Wildaf-Burkina.

Durant ces 72h, des jeunes filles ont été formées en coiffure, fabrication de savon liquide, maquillage et marketing digital, le tout soldé par des remises d’attestations. Des panels, séances de sensibilisation, de dépistage du cancer du col de l’utérus et du sein et une exposition-vente ont également été au menu de cette première édition.

Cette jeune association compte mener des actions à travers tout le Burkina Faso à travers différentes activités.

Dans la soirée du 9 mars, un concert géant qui a vu la participation de vedettes comme Imilo Lechanceux, Tanya, Elue 111, Nabalum, Audrey et Hugo Boss a été organisé pour récolter des fonds afin de venir en aide aux filles malades du cancer du col de l’utérus et du sein.

Rendez-vous en 2025 pour la 2e édition.

 

Aboubakar Kéré KERSON

Articles similaires

« BARKA » : LE NOUVEL OPUS D’AGOZO

Evasion Magazine

RELATION: 5 raisons pour lesquelles les femmes mariées trompent leur mari

Evasion Magazine

SNC BOBO 2018: Des artistes déplorent les conditions de logement et de restauration

Evasion Magazine

laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.