Star Actu

Lady Ponce : « Je ne suis pas heureuse dans ce que je fais »

Lady Ponce s’est exprimée dans les réseaux sociaux sur sa carrière d’artiste entamée depuis près de 20 ans. Dans son texte rempli d’émotions, la chanteuse exprime ses regrets et affirme ne pas être « heureuse dans ce monde » qu’elle a « choisi par famine ». « Mes jeunes sœurs et frères croyez moi, j’aurais parfois mille fois préféré, avoir une vie bien simple loin de tout ce tapage inutile, loin de moi de cracher sur la soupe et sur vos soutiens par milliers que vous m’avez apportés et que vous continuez de m’apporter. Aujourd’hui, je vous dis ma triste vérité. Je ne suis pas heureuse dans ce monde que j’ai choisi par famine. Un parent voit loin. Parfois, je me dis que j’aurais dû embrasser la vie de nonne que mon père souhaitait tant pour moi. Mais hélas, j’ai choisi ce métier où ta vie est inventée et interprétée par ceux qui, de près ou de loin, n’ont jamais croisé ton chemin. Un monde où une simple photo avec un inconnu devient autre chose. Un monde où l’hypocrisie et la diplomatie sont la grande croyance…», formule l’artiste d’entrée de jeu.

 

*Le Cameroun veut s’associer au Gabon et à la Guinée équatoriale pour inscrire le Mvet Oyeng à l’Unesco

 

 

Un atelier international qui regroupera les trois pays est prévu au cours de cette année 2022 et débouchera sur la constitution d’un dossier de «candidature unique», indique le ministre des Arts et de la culture (Minac), Bidoung Mkpatt. Le Cameroun veut faire candidature commune avec le Gabon et la Guinée équatoriale pour l’inscription du Mvet Oyeng au registre des bonnes pratiques de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco. Mais la tâche est loin d’être gagnée, car il faut mobiliser les ressources nécessaires liées à la préparation de ce dossier. Il faudra également trouver les ressources humaines qualifiées dans les trois pays concernés afin de produire un dossier crédible. «Le dossier du Mvet est le tout premier dossier de candidature multinationale auquel le Cameroun est associé dans le cadre de la Convention 2003. En outre, c’est le tout premier dossier du Cameroun en vue d’une inscription sur la Liste de sauvegarde urgente du patrimoine culturel immatériel de l’humanité», fait savoir le Minac. Au plan national, une première campagne de sensibilisation de certains joueurs de cet instrument traditionnel de musique du peuple Ekang et des élites traditionnelles des régions du Centre et du Sud a été menée pendant l’année 2021 par le Minac. Cette campagne devrait se poursuivre cette année.

 

 

*Sonna Seck va sortir 2 singles et 3 clips pour remercier ses bienfaiteurs

 

Cette initiative vise pour la chanteuse à témoigner sa reconnaissance envers son label Soudou Dardja Prod et ses fans disséminés dans le monde. Proactive depuis qu’elle s’est lancée dans une carrière solo en 2020, l’artiste guinéenne Sonna Seck est aujourd’hui l’une des plus suivies sur les réseaux sociaux. Très fière de son ascension, l’auteure de la célèbre chanson « Tourou-Tourou » n’a pas manqué d’exprimer ses sentiments de satisfaction et sa gratitude notamment à sa nouvelle maison de production.

 

*Linda Sikhakhane revisite son single Inner Freedom

 

La compositrice et saxophoniste de jazz sud-africaine basée en Norvège, Linda Sikhakhane, a retravaillé son single de 2017 « Inner Freedom ». « Inner Freedom (revisited) » est disponible en streaming et en téléchargement sur toutes les principales plateformes numériques. La pièce enchanteresse a été coproduite par Nduduzo Makhathini et s’ouvre sur un groove puissant profondément enraciné dans le maskandi suivi d’une mélodie méditative avec Sikhakhane en tête au saxophone. « La liberté commence de l’intérieur et d’une certaine manière ma musique est le reflet de ce que je considère comme la liberté intérieure. C’est une imagination des trois dimensions de la liberté, à savoir spirituelle, psychologique et physique, dans cet ordre particulier. Ces dimensions entretiennent entre elles une relation qui constitue un dialogue avec l’existence… », a déclaré Sikhakhane.

 

 

*Des artistes africains choisis pour jouer au Glastonbury 2022

 

Les organisateurs du festival de Glastonbury au Royaume-Uni ont annoncé tous les détails de la programmation de cette année, avec une foule d’artistes africains de premier plan obtenant des créneaux de performance sur le programme de cinq jours. Organisé pour la première fois en septembre 1970, le festival est une célébration des arts de la scène contemporaine. Outre la musique, il accueille des formes d’art comme la danse, la comédie et le théâtre. Le contingent africain à l’édition 2022 comprend la légende de la musique, Angélique Kidjo (Bénin), le musicien Afrobeat Seun Kuti et son groupe Egypt 80 (Nigeria), la star de l’Afro-fusion Burna Boy (Nigeria), le chanteur ‘Essence’ Tems (Nigeria) et le rappeur Sampa the Génial (Zambie). L’édition de cette année, qui sera la première depuis 2019 en raison de la pandémie de Covid-19, est prévue du 22 au 26 juin 2022.

 

 

*La Kenyane Nina Ogot annonce une tournée en Allemagne

 

Après une tournée réussie en Allemagne et en Autriche à l’été 2021, Nina Ogot et son groupe sont prêts à revivre l’aventure musicale à travers un énième voyage en Europe du 17 juillet au 14 août. Composé de huit musiciens originaires d’Afrique et d’Europe, ce riche ensemble culturel et rythmique sérénade le public avec des chansons des albums précédents d’Ogot, notamment Ninairobi, Yote Yote, sa dernière sortie Dala, ainsi que de nouvelles chansons. Née, élevée et basée à Nairobi, la capitale du Kenya, Ogot insuffle des influences occidentales dans ses chansons pour créer un son contemporain qui représente le Kenya actuel, traditionnellement diversifié mais cosmopolite.

 

 

*Black M dévoile un extrait de son hommage à Mory Kanté

 

Quelques semaines après la sortie du clip « Outfit » qui est le premier extrait de son nouvel et 4e Opus studio à venir baptisé « La légende Black », le rappeur Black M, annonce du nouveau. Par le canal de ses réseaux sociaux, l’auteur du titre « Sur Ma Route » vient de dévoiler un extrait de son single à venir. Il s’agit du second extrait de son projet « La légende Black », dans lequel il rend hommage à la légende de la musique guinéenne, Mory Kanté décédé le vendredi 22 mai 2020 à l’âge de 70 ans. « Hommage à Mory Kanté. 2e extrait de la légende Black. Cc Bangoura Manamba Kanté ! Wontanara ! On est ensemble ! Je lance bientôt le son … », a-t-il écrit

 

Actu-Music-Afrika

 

Sélectionnés par DZ

 

Articles similaires

Le feuilleton d’Ahmed Smani  

Evasion Magazine

LE FILS DE BLACK SO MAN DANS LA MUSIQUE

Evasion Magazine

« Timbuktu » : le nouvel album de Oumou Sangaré disponible en avril

Evasion Magazine

laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.