Star Actu

Côte d’Ivoire: LE RAPPEUR DIDI B REMPORTE LE SUPER PRIX PRIMUD 2023

La 8e édition du Primud a primé 29 artistes sur 547 nominés le dimanche 19 novembre 2023 au Sofitel hôtel ivoire en présence du ministre de la Jeunesse, Mamadou Touré et du maire de Cocody. Le rappeur ivoirien Didi B est le grand gagnant de la 8e édition du Prix international des musiques urbaines et Coupé décalé (Primud 2023), qui s’est déroulée dans la soirée du dimanche 19 novembre 2023. Il a remporté ce prix devant Roseline Layo qui était finalement son challenger principal et devant Ks Bloom, le vainqueur de l’édition précédente.  Rentré de voyage le même jour, l’artiste a tenu à être présent dans la salle, afin de célébrer sa victoire avec son équipe, notamment ‘’ la team Paiya’’, à qui il a dédié ce trophée ainsi qu’à toute la jeunesse ivoirienne. A côté de Didi B, Roseline Layo a remporté deux prix, notamment celui du Heat de l’année avec son titre ‘’ Môgôfariman ‘’ qui a fait le tour du pays lors des dernières élections municipales et régionales et le prix de la Meilleure artiste variété urbaine.  La chanteuse Vitale a remporté le prix de la meilleure artiste Coupé-décalé, la rappeuse Oprah, celui de la meilleure artiste féminine du Rap. Le prix du meilleur arrangeur  est revenu à Tam Sir et celui du meilleure chorégraphe à Roma Chiyaya. Cette année, c’est Prissi la degameuse qui a reçu le prix du meilleur humoriste, Wi’djinzin, meilleur artiste rap ivoire, Diba Diallo, le manager de Didi B, meilleur manager. Le prix du Meilleur chantre est lui revenu à Morijah.  Cette année, dans chaque catégorie, il fallait également noter le prix de l’étoile montante de ladite catégorie. C’est ainsi que Manaja a été confirmé avec beaucoup de surprises, comme étant la meilleure étoile montante du coupé décalé.  Au total 29 personnes ont été récompensées sur 547 nominés. Dans les coulisses, le thème retenu était ‘’ African chic’’, c’est-à-dire, ajouter une touche africaine à sa tenue. Il y en avait de très épurées et créatives, mais avec les artistes difficiles de ne pas tomber dans la démesure.

 

L’Infodrome

 

*Ouagadougou : Un giga concert de Smarty pour la paix, l’unité et la résilience

 

En vue de prôner la paix et la cohésion, le célèbre artiste rappeur burkinabè, Louis Salif Kieketa alias Smarty a offert un concert géant devant une foule gigantesque, le samedi 18 novembre 2023, à Ouagadougou.  « Peace and unity », c’est sous ce hashtag que l’auteur de l’album Odyssée a conquis le public ouagalais venu en masse. Comme le 20 novembre 2021, Smarty a démontré une fois de plus que le micro n’a plus de secret pour lui. Devant une foule en extase, il a distillé ses flows piquants à ses mélomanes, comme il sait si bien le faire. Pour l’ex- membre du groupe emblématique Yeleen, ce concert est une manière de dire merci au public burkinabè qui l’accompagne depuis plus de 20 ans. Après être sacré lauréat prix découverte RFI, l’histoire se répète 10 ans plus tard, et cette fois-ci, il est Kundé d’or 2023. Quoi de plus normal que de gratifier son public pour cette marque de soutien ? « Faire 20 ans de carrière, exister et être toujours dans le cœur des gens, ce n’est pas facile. C’est donc ma manière de remercier le public pour ce soutien qu’il m’a apporté », a-t-il déclaré. Conscient que le Burkina Faso traverse une période difficile, Smarty à travers cette sortie scénique fait preuve de résilience, et invite par la même occasion le peuple à plus de cohésion, d’où le slogan « Peace and unity ». « C’est une façon pour nous de dire aux gens qui sont à l’extérieur de la capitale qu’on pense à eux, qu’on est avec eux, une façon de dire à la culture aussi qu’elle résiste à travers la musique », a indiqué le Kundé d’or 2023. C’est sous ces symboliques que l’auteur du titre RAP a entretenu son public avec ses belles mélodies. En plus de la star de la soirée, d’autres artistes dont Limache, Elzo, Kristifay, Sana Bob, et bien d’autres ont ajouté des leurs pour la beauté de l’évènement.

 

Burkina 24

 

*France : Aïcha Trembler  à Paris

 

Aïcha Trembler vient de connaître son premier jour à Paris. La star du Net est arrivée le jeudi 16 novembre en France avec DJ Domi pour participer le vendredi 17 novembre à ‘’La Nuit de l’Excellence Africaine’’. Elle a été l’attraction des réseaux sociaux ces derniers mois. Une vidéo d’elle en train de remuer frénétiquement ses épaules a fait le tour des réseaux sociaux  et très rapidement elle a franchi les frontières de son Burkina Faso natal. Elle, c’est Aïcha Trembler, la jeune fille en question, et en un laps de temps, sa popularité et sa notoriété sont devenues grandissantes. Partout, on ne fait que parler d’elle. Les radios et les télévisions burkinabè lui ont ouvert leurs bras en lui accordant des plateaux pour des émissions. Des marques de produits installées dans le pays des Hommes intègres ne sont pas restées en marge en lui offrant de nombreux présents et lui faisant même des faveurs. Et dans la foulée, un single de la chanson où la star du Net a fait trembler ses épaules est sorti avec DJ Domi. Par la suite, la section burkinabè de l’institution onusienne UNICEF l’a même faite ambassadrice. Après le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire qui a contribué à créer le buzz autour de la personne d’Aïcha Trembler l’a fait venir sur son sol et l’a invitée à participer à des émissions et à un spectacle. Du côté de l’Hexagone, Aïcha Trembler était réclamée depuis longtemps, et depuis le jeudi 16 novembre, elle a foulé le sol parisien avec Imilo le Chanceux et DJ Domi pour prendre part le vendredi 17 novembre à l’événement ‘’La Nuit de l’Excellence Africaine’’ à l’Espace Venise à Paris. Les vidéos et les photos de son arrivée à Paris tournent en boucle sur la toile et c’est une Aïcha Trembler métamorphosée et ‘’gaou’’ (NDLR : naïve) qui a débarqué à Paris. A travers ces vidéos et ces images, on l’aperçoit très heureuse avec des célébrités comme Apoutchou National, Sidiki Diabaté et le Roi 12-12.

 

*6e édition du Festival International Baba Village : Pari réussi pour Floby

 

La sixième édition du Festival international Baba Village s’est achevée le 19 novembre 2023 au terrain des Léopards par une prestation monumentale de Floby. Un festival qui aura battu tous les records d’affluence. Le monde d’aujourd’hui est construit de telle sorte que l’isolement total est impossible. La tenue d’un tel festival au Burkina Faso dans un tel contexte permet de renforcer la socialisation des compatriotes. C’est-à-dire que chacun, par interaction avec son mode de vie, va intégrer les modèles culturels qui l’entourent. Enfin, ce partage d’une culture commune permet une certaine cohésion sociale. L’Etat burkinabè et les partenaires qui ont cru à ce projet de ce jeune artiste talentueux ont vu juste. Au lendemain de ce festival, tout le monde est unanime pour affirmer que le Festival International Baba Village fut un franc succès sur toute la ligne. Aucun incident majeur, aucun grabuge ni pugilat…c’est le plan rêvé de tous les directeurs de festivals. Arriver à clore une édition dans les conditions pareilles, c’est la cerise sur le gâteau.

 

Articles similaires

Dicko Fils vous propose «Wakati »

Evasion Magazine

* Concert de Fally Ipupa à Paris : le styliste François Girbaud choisi pour confectionner la tenue phare de l’artiste

Evasion Magazine

Fally Ipupa et Aya Nakamura retournent en studio

Evasion Magazine

laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.