Solutions à nos problèmes

« Ma femme me maltraite »

Je suis  un homme de 33 ans et ma femme en a 24. Nous sommes à 5 ans de mariage aujourd’hui. Mon beau-père qui est un homme d’affaires très riche, nous a payé une parcelle et a bien aménagé pour nous. On vivait paisiblement jusqu’à ce que notre première fille vienne au monde. Quand je rentre du  boulot, ma femme m’oblige à m’occuper de l’enfant. Chaque  fois, c’est moi qui nettoie l’enfant, lui change les couches, lui donne le biberon ; je dois aussi préparer à manger, ranger la maison.  Je ne peux même pas regarder le match de football à la télévision ou sortir voir mes amis. Elle m’oblige à regarder les séries Novelas avec elle toute la nuit pourtant, elle  ne va pas aller au travail comme moi, le lendemain elle ne travaille pas. Souvent, elle me bastonne. C’est elle qui décide de tout dans la maison même quand on doit manger et quand on doit faire l’amour. J’accepte tout cela sans rancune, car je l’aime de tout mon cœur et je ne veux pas la perdre. Cependant, ce que je n’arrive pas à supporter, est que,  depuis que son père lui a offert une voiture, ma vie est devenue l’enfer. Elle me fait laver sa voiture, me blâme, me frappe régulièrement ; cela m’a envoyé une fois à l’hôpital. J’ai même des blessures sur tout le dos. Ma femme me terrorise, quand je la vois, je panique. Que faire pour changer ma situation ? Car je l’aime et je ne veux pas la perdre.

 

Un homme malheureux

 

Ce n’est pas facile de vivre avec une femme qui vous violente physiquement, moralement, financièrement et sexuellement. Il faut vous réveiller, car c’est le début que vous avez laissé votre épouse prendre le dessus. Pour la télévision, vous pouvez mettre un deuxième poste dans la chambre. Ainsi, votre femme pourra suivre ses séries Novelas et vous aussi pourrez suivre vos matchs de football. Tant que vous ne dénoncerez pas votre femme dans votre famille, ou à la police, ou chez vos témoins de mariage, vous ne serez jamais libéré. Quand  on parle de violences faites dans les foyers, on pense seulement aux femmes, pourtant il y a certains hommes qui subissent des violences faites par leurs épouses. Il y a également une association burkinabè des hommes battus. Vous pouvez également militer là-bas pour trouver des voies et moyens pour être libre. Parlez-en à vos frères  qui pourront également vous aider. Je me dis que c’est parce que votre beau-père est riche et comme il vous aide financièrement que vous avez laissé votre femme prendre le dessus. Votre femme ne vous aime pas, car quand on aime son mari, on ne le fait pas souffrir. C’est elle qui porte la culotte dans votre foyer, et c’est une femme autoritaire. Dans notre société africaine, c’est mal vu qu’une femme frappe son époux et le maltraite. Il y a souvent des combats que personne ne peut vous aider sauf vous-même. Si votre femme vous tape, vous la tapez également, elle n’est pas plus forte physiquement que vous, vous êtes animé par une peur. Normalement dans un foyer, il y a des tâches reversées à la maîtresse de maison et les tâches pour l’homme. Ou si vous voulez, vous pouvez vous partager les tâches de la maison. C’est elle qui est ménagère et c’est vous qui devriez abattre toutes les tâches ménagères de la maison, vous n’êtes pas son excave. Vous dites que vous l’aimez, mais elle ne vous aime pas, car elle vous fait souffrir, à moins que vous soyez fou ; vous aimez que votre femme vous fasse souffrir. A ce rythme, si vous continuez, vous risquez de faire un AVC, et mourir à petit feu. Si vous ne trouvez pas de solution, il faut fuir ce foyer, l’abandonner pour pouvoir survivre. Vous ne vivez pas, vous souffrez. Ça ce n’est plus un mariage, c’est de l’esclavage. Et votre femme fait tout cela sous le regard de votre enfant. C’est quelle éducation vous donnez à votre enfant ? Vous vous laissez faire car vous voulez aussi profiter des largesses de votre beau-père. Vous avez 33 ans et elle 24 ans, et elle vous mène la vie dure et vous dites que vous l’aimez, vous ne voulez pas la perdre. Apparemment, vous aimez la souffrance. Si vous vous plaisez dans cette situation, pourquoi en parler ? Restez tranquillement avec votre femme là-bas. Vous avez dit qu’elle vous a bastonné une fois et on vous a envoyé à l’hôpital. La prochaine fois, c’est au cimetière qu’elle va vous envoyer.  Quand votre femme va vous tuer, c’est votre famille qui sera la grande perdante, car avec tout l’argent de son papa, elle trouvera un nouveau mari. Courage et tenez bon.

 

Bonne semaine.

Articles similaires

« De la déception amoureuse, à la dépression mentale »

Evasion Magazine

« Je vis en concubinage et mon père ne veut pas prendre ma dot »

Evasion Magazine

« Dans la vie, je ne fais confiance à personne d’autre qu’à moi »

Evasion Magazine

laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.