Solutions à nos problèmes

« Je suis impulsif, et ça me pourrit la vie »

Je suis un jeune homme de 30 ans, je viens d’avoir  du boulot, je suis célibataire et sans enfant. J’ai des relations difficiles avec mes amis que ce soit filles comme garçons, car je suis très impulsif, et je reconnais cela, et ça  me pourrit la vie. Dans mon service, j’ai des problèmes avec mes collègues car, pour un rien, je m’enflamme et je crie sur les gens. Souvent, après mon acte, je regrette et je me dis que ça ne valait pas la peine. Je ne sais pas ce qui me pousse à m’énerver, parfois, après réflexion, je m’en veux et je me dis que j’ai déconné. A cause de mon mauvais comportement, je n’arrive pas à garder mes amis, je gagne des amis mais ils me fuient après. Aujourd’hui, je me rends compte que la faute vient de moi. Mais hélas, je n’y peux rien. En famille, je n’arrive pas à me contenir,  je crie même sur mon père, ma mère, mes frères et sœurs. Souvent, je me demande si ce n’est pas une malédiction. Je suis réservé, souvent seul et cela ne me gène pas. Les gens ne me comprennent pas et ils n’épousent pas mes idées, je ne supporte pas cela. Je n’adresse pas la parole à beaucoup de gens, certains collègues, des cousins, cousines, oncles, tantes, frères, sœurs, on ne se cause pas. Aidez-moi, car j’ai des relations très difficiles avec les autres et je n’arrive pas à comprendre. Que faire ?

 

Un fidèle lecteur

 

Je trouve que c’est déjà un pas de gagner en reconnaissant votre caractère, il faut vous cultiver, pour accepter les autres tels qu’ils sont, car le monde ne tourne pas autour de vous, et les gens sont différents. C’est sûr qu’avec ce caractère, pas facile que vous ayez des amis, vous ne pouvez pas garder de relations, car les gens ne sont pas obligés de supporter vos humeurs et vos caprices. Comme vous avez déjà pris conscience, vous pouvez corriger votre mauvais caractère. Si vous n’arrivez pas à le faire, prenez un coach pour vous aider à changer. Le monde est fait de telle sorte que les gens doivent se supporter et s’accepter, vous n’avez pas le droit de crier sur une personne, même si vous êtes plus âgé que la personne, même si vous avez raison. Le pire encore, vous criez sur votre père et votre mère. Changez, car vous risquez d’avoir la malédiction de vos parents. Vous pouvez vous attirer des malheurs en criant sur vos parents. Changez  pendant qu’il est temps, il n’est jamais trop tard pour bien faire. Ressaisissez-vous pendant qu’il est temps. On a toujours besoin d’un plus petit que soi. Et vous même vous savez bien qu’il faut avoir un bon comportement pour avoir une bonne harmonie au service, en famille et avec, vos connaissances, et surtout en société. A bon entendeur salut. Bon week-end et gardez toujours votre sang froid.

 

 

 

NB : Nous vous rappelons que cette rubrique est la vôtre, Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresses sont prié (es)  de nous les envoyer. L’anonymats leur est garanti s’ils/elles souhaitent. Ils/elles  peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis aux 1 200 Logements à Ouagadougou ou auprès de nos représentations dans les différentes provinces.

 

[email protected]

Tél.: (00226) 78 00 23 73

01 BP : 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

 

 

 

Articles similaires

« Tu me trompes, je te trompe »

Evasion Magazine

« Le père de son enfant ne veut pas la laisser partir »

Evasion Magazine

« Il s’occupe plus de ses filles que de moi »

Evasion Magazine

laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.