Culturama

FESTIVAL TOU-KAN DE BOROMO: Le cinéma au secours de la protection de l’environnement

Initié par l’association Yirikan sous la coordination du réalisateur Abdoulaye Dao et lancé en 2022 à Boromo dans la province des Balés, le festival cinématographique Tou-Kan a connu sa deuxième édition du 18 au 23 décembre dernier dans la cité de l’éléphant. « Cinéma, préservation et restauration de notre écosystème », tel était le thème de la présente édition placée sous le patronage de M. Jean Emmanuel Ouédraogo, ministre de la Communication, de la culture, des arts et du tourisme.

 

 

Rien qu’en deux éditions, le festival Tou-Kan se positionne déjà comme l’un des plus grands évènements culturels de la province des Balés. Du 18 au 23 décembre dernier, la ville de Boromo a accueilli une pléiade de stars du monde du 7e art. Abdoulaye Komboudri dit Fils de l’homme, Delphine Ouattara dite Mamouta, Leila Tall, Serges Henri, Martin Zongo du Cito, Guy Désiré Yaméogo, Noël Minougou et bien d’autres grands noms du cinéma africain ont pris part à ce grand rendez-vous.

Projections de films documentaires sur la protection de l’environnement ainsi que de longs métrages en présence des réalisateurs, compétitions de films, conférences publiques, formations de jeunes aux métiers du cinéma et la rue marchande ont été les grandes articulations de cette 2e édition.

La population de Boromo et environnante n’ont pas marchandé leur déplacement et cette vitrine de promotion du cinéma burkinabè a connu la participation de milliers de festivaliers.

La cérémonie de clôture, intervenue dans la soirée du samedi 23 décembre, a connu la présence de Babou Pierre Bassinga, le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun, d’Ibrahim Boly, Haut-commissaire de la province des Balés, de Jean Yaméogo, président du Comité national olympique et des sports (Cnosb), d’Abdoulaye Dao, l’initiateur du festival, et des invités de marque en présence de milliers de festivaliers sortis pour la circonstance.

Des films en compétition ont été primés suivis de remises d’attestations.

Prenant la parole, le gouverneur de la Boucle du Mouhoun a tenu à féliciter le comité d’organisation et a salué cette initiative qui si elle n’existait pas, il fallait la créer pour sa noble mission de sensibilisation sur la protection de notre écosystème.

La mention spéciale est l’hommage rendu à ce grand homme de culture en la personne du regretté Amadou Bourou.

 

Rendez-vous est pris en 2024 pour la 3e édition.

 

Aboubakar Kéré KERSON

Articles similaires

DOUNDOSY: Bientôt la grosse surprise du roi du Djécka

Evasion Magazine

MISS UNIVERSITES 2018: La plus belle s’appelle Aïda Ouédraogo

Evasion Magazine

MISS BURKINA NORTH AMERICA : La promotrice Yacine Kaboré en prospection au Burkina

Evasion Magazine

laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.