Arts et culture

NABASGA 2024 DU CHEF DE ZAGTOULI: La jeunesse invitée à s’approprier sa culture

Le Nabasga de Naaba Kaongo, chef de Zagtouli, s’est déroulé le 8 juin 2024, dans la cour royale sise au secteur 34 de Ouagadougou. Plusieurs activités culturelles et traditionnelles ont meublé cette journée qui a drainé du monde. Venus de partout, avec des présents, les nombreux citoyens ont reçu les bénédictions du chef.

 

C’est un monde bigarré qui a pris d’assaut la cour royale de Naaba Kaongo, chef de Zagtouli, le 8 juin dernier à l’occasion de la célébration du Nabasga 2024. En plus des communautés résidant dans son ressort territorial, d’autres citoyens ont également fait le déplacement au palais royale pour saluer et offrir des présents au chef qui, à son tour, leur a formulé des bénédictions. Le Naaba Kaongo a surtout remercié les populations de Zagtouli qui l’accompagnent chaque année dans l’organisation du Nabasga depuis son accession au trône en juillet 2013. Il a aussi traduit sa reconnaissance à tous ceux qui ont pris part à cette fête mais qui ont aussi contribué, d’une manière ou d’une autre, à sa réussite. Il n’a pas oublié les membres de sa famille ainsi que tous les notables qui œuvrent quotidiennement à ses côtés dans l’accomplissement de ses tâches coutumières et traditionnelles. Pour le chef de Zagtouli, les différentes activités du Nabasga, notamment les contes, les conférences, sont mises à contribution pour encourager la jeunesse à s’approprier sa culture parce que c’est elle qui doit assurer la relève. C’est pourquoi il essaie de réveiller tout ce qui est coutume, tout ce qui est tradition afin que les générations actuelles et futures puissent s’approprier ces valeurs cardinales et les intégrer dans leur vie de tous les jours. Selon le Naaba Kaongo, l’homme doit être en harmonie avec la nature car, c’est en respectant ce principe qu’il pourra composer avec les ancêtres. Le Nabasga 2024 a connu diverses activités culturelles dont des chants traditionnels, tardi-modernes, des danses traditionnelles, etc., les 7 et 8 juin 2024.

 

Faire régner la santé et la paix au Burkina Faso

 

Des libations ont été également faites mais loin des yeux des non-initiés pour remercier les ancêtres pour la saison agricole écoulée et demander leurs bénédictions pour plus de paix, de cohésion dans la cité et une bonne pluviométrie pour la campagne agricole en cours.

Pour le président du comité d’organisation, Théodore Ouédraogo, le Nabasga est une fête coutumière organisée une fois l’an par le chef de Zagtouli. C’est une occasion, dira-t-il, pour lui de donner de l’eau à ses ancêtres, c’est-à-dire des offrandes, pour les remercier pour leurs bienfaits et leur demander de faire régner encore la santé, la paix dans son royaume en particulier et au Burkina Faso en général. Il s’est dit satisfait du bon déroulement de cette fête coutumière et a exprimé sa gratitude à l’endroit de tous ceux qui ont contribué pour sa réussite. Comme bien d’autres, le Trésorier général de l’Amicale de la Cité Abdoul service Zagtouli 1, Cheick Oumar Bamba a dit avoir fait le déplacement avec une délégation pour honorer et apporter un présent au chef de Zagtouli mais aussi pour recevoir ses bénédictions. Et de se réjouir des vœux de paix, de joie, de santé et de prospérité formulés par le Naaba Kaongo à l’endroit de l’ensemble des résidents de la cité. Tout en remerciant ces derniers pour leurs contributions, M. Bamba les a invités à renforcer davantage la cohésion et la fraternité.

 

Dabadi ZOUMBARA

Articles similaires

MARIAM SOUGUE: La peintre aux multiples dimensions

Evasion Magazine

« NE TAABO »: Le nouveau single de YASS LA REFERENCE pour le 27 juin

Evasion Magazine

« REDEMPTION » : La voix de Tchiko contre le Covid-19

Evasion Magazine

laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.