Culturama

KUNDE 2023 Smarty en or, l’enveloppe financière aux déplacés internes

Les rideaux sont tombés sur la 21e édition des Kundé, le 12 mai dernier à la salle des Banquets de Ouaga 2000. L’artiste rappeur Smarty, Salif Kiekiéta a séduit le jury qui lui a décerné le Kundé d’or. C’était en présence de nombreux invités parmi lesquels le représentant du chef de l’Etat, le capitaine Anderson Céleste Medah, le ministre en charge de la culture, Jean Emmanuel Ouédraogo, et celui en charge de la Fonction publique, Bassolma Bazié.

Seize ans après son sacre avec le groupe Yeleen au Kundé 2007, le rappeur Smarty est de nouveau au sommet de la musique burkinabè. L’auteur de l’album « Odyssée » a ravi la vedette à ses quatre concurrents en remportant le Kundé d’or 2023. La moisson a été d’autant plus bonne que l’artiste, qui évolue aujourd’hui en solo, a raflé le Kundé du meilleur featuring de l’intégration africaine avec le titre « voyager » en collaboration avec le Groupe Magic system. Si le successeur du parolier Donsharp de Batoro a pris son trophée, il a décidé de remettre l’enveloppe financière qui l’accompagne d’un montant de 1,5 million de F CFA, offerte par le commissariat général des Kundé, aux déplacés internes. Une façon pour lui, d’être solidaire de ces personnes qui n’ont pas la chance d’assister à des réjouissances comme la somptueuse soirée des Kundé. Grande était sa joie d’étrenner le prestigieux trophée de la musique burkinabè. « Ça fait plaisir, parce que quand tu fais plus d’une vingtaine d’années dans ce métier qu’est la musique, ce n’est pas évident d’exister toujours après tant d’années, donc c’est un grand plaisir qu’on apprécie de savoir qu’il y a des anonymes qui continuent à nous aimer, à nous apporter leurs soutiens. Ce trophée, c’est le symbole d’un travail qui a été abattu longtemps, tant avec Mandowe, tant en solo. Et ce n’est pas une victoire personnelle, c’est une victoire de toutes ces personnes qui, dans l’ombre, ont travaillé pour qu’on arrive à ce niveau. Je pense qu’ensemble, on va arriver culturellement à impacter notre pays, surtout avec la situation que traverse notre pays », a soutenu Smarty qui reconnaît la valeur de ses concurrents que sont Alif Naaba, Greg, Floby et Miss Tanya. Ces deux derniers ont été récompensés dans les autres catégories. Le premier a reçu le Kundé de l’artiste le plus joué en discothèque tandis que la seconde, s’en est tirée avec les Kundé du public, du meilleur artiste féminin burkinabè et du meilleur featuring burkinabè. De quoi susciter la joie de l’auteure de l’album héroïne. « J’étais aux côtés des légendes de la musique burkinabè, et ça m’a vraiment fait plaisir d’être nominée. Je remercie le public de m’avoir votée. Je suis heureuse d’avoir ces trophées », s’est-elle exprimée. Des Kundé d’honneur ont aussi été remis à des artistes qui ont marqué leur époque. Dans une salle somptueusement décorée à la hauteur de l’événement, des artistes tels que Nabaloum, Zao, Toofan, Roseline Layo, Ks Bloom, Mawa Doumbia, Imilo Lechanceux, Didi B, pour ne citer que ceux-là, ont tenu les mélomanes en haleine.  En remettant un Kundé d’honneur au baobab de la musique congolaise, Zao, le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique, du travail et de protection sociale, Bassolma Bazié, a soutenu que la tenue des Kundé est un message pour signifier au monde que malgré sa situation, le Burkina Faso vit et reste résilient. Pour lui, le combat se mène sur les fronts militaire, politique, économique mais aussi culturel.

 

Une preuve de résilience

 

Un avis partagé par son collègue en charge de la culture, Jean Emmanuel Ouédraogo, selon qui, la lutte contre l’insécurité est fondamentalement culturelle. L’organisation réussie de cette 21e édition des Kundé, constitue, à ses yeux, une preuve de résilience. Et de renchérir en ces termes : « Nous allons gagner la guerre, mais la culture va gagner la paix. Aujourd’hui, nous sommes heureux déjà de voir que la culture entretient le sursaut national, que la culture entretient l’espoir de notre population, et qu’à travers la tenue de ces événements majeurs, toutes ces images distillées à travers le monde, viennent battre en brèche toute cette image négative que l’on tente tous les jours de coller à notre pays. Il n’y a pas que du terrorisme au Burkina Faso, il y a une culture résiliente, une culture riche, une culture créatrice, innovante ». Pour le commissaire général des Kundé, Salfo Soré dit Jah Press, c’est un soulagement d’avoir réussi le pari, car ce n’était pas évident au regard du contexte national. Les partenaires sont éprouvés par une succession d’événements dont le Covid-19, la guerre en Ukraine et la crise sécuritaire que connaît le Burkina. Pour lui, cette édition a permis de mettre en exergue la culture burkinabè et au-delà celle africaine. C’est le Burkina qui gagne parce que cela montre la résilience de son peuple mais aussi prouve que le pays reste debout, a-t-il martelé. Cette 21e édition des Kundé a tenu toutes ses promesses car l’innovation majeure, à savoir le Kundé Music Export qui vise à faire voyager la musique burkinabè à l’extérieur, sans oublier le concert after Kundé, ont été tenus.  Rendez-vous a donc été donné pour la prochaine édition des Kundé qui aura lieu en fin avril 2024.

 

Dabadi ZOUMBARA

 

Le palmarès du Kundé 2023

 

Le Kundé du meilleur artiste burkinabè de la diaspora : KANDY GUIRA (France) ;

Kundé du meilleur artiste étranger au Burkina Faso : YUNGKRATE (Nigéria) ;

Kundé du meilleur artiste de l’Afrique de l’ouest : DIDI B (Côte d’Ivoire) ;

Kundé du meilleur artiste de l’Afrique centrale : KRYS M (Cameroun) ;

Kundé du meilleur featuring de l’intégration africaine : Voyager – SMARTY feat MAGIC SYSTEM ;

Kundé du meilleur artiste traditionnel : ABIBOU SAWADOGO ;

Kundé du meilleur artiste religieux : ELLA NIKIEMA ;

Kundé du meilleur artiste moderne d’inspiration traditionnelle : Wobr – DOUNDOSY ;

Kundé de l’artiste le plus joué en discothèque : Floby ;

Kundé du meilleur clip vidéo : Duden’J ;

Kundé de la révélation : ELTY ;

Kundé de l’espoir : ELTY ;

Kundé du meilleur featuring burkinabè : Sugar daddy – TANYA feat FLOBY ;

Kundé du meilleur artiste féminin : Tanya ;

Kundé du public : Tanya ;

Kundé d’or : SMARTY

 

Source : dossier de presse

 

Articles similaires

2e EDITION DE FASHION FOR A CAUSE: Plus d’un million de F CFA mobilisé au profit des femmes excisées

Evasion Magazine

« BEOG NEERE »: Le baptême de feu de Mika Compaoré

Evasion Magazine

PRIX PROSPER KOMPAORE POUR LE THEATRE EN AFRIQUE: Les 6 lauréats sont connus

Evasion Magazine

laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.