Portrait d'artiste

Kiri Kanta

Née Aïna Sanni Dim Aïssatou à Parakou, au Nord du Bénin, la chanteuse Kiri Kanta se passionne très tôt pour le chant et les musiques traditionnelles du pays. En 1978, elle travaille au sein du groupe textile l’ibetex à Parakou, puis intègre l’orchestre des Ambassadeurs de l’ibetex avec qui elle se produira jusqu’en 1981. En 1989, elle chante au sein de l’Orchestre national du Niger. Un an plus tard, elle s’installe au Togo et collabore avec Afia Mala « Télescopie », puis enregistre l’année suivante au Bénin son premier album, « Ignin Mindassan », explorant le patrimoine musical béninois. Elle participe au Festival Ouidah en 1992 qui la mènera dans une tournée internationale.  Son second album « Contrat Abeni » (Voix d’Afrique) sort en 1992. Les années qui suivent, elle se produira avec plusieurs grands noms de la scène musicale africaine tels que Papa Wemba ou Toumani Diabaté. En 2000, elle revient sur le devant de la scène avec l’album « Simbori 2000 » aux sonorités traditionnelles. Elle continue à se produire et à chanter son riche répertoire durant différents événements. A travers cette mélodie intitulé « Gangangan », elle est  révélée au grand public international.

 

Evariste Télesphore NIKIEMA

Articles similaires

Kandia Kouaté

Evasion Magazine

Naïny Diabaté

Evasion Magazine

Young Ced

Evasion Magazine

laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.