Solutions à nos problèmes

« Je veux savoir si j’ai tort ou pas de me dépigmenter la peau »

Je suis une jeune fille de 25 ans, je suis célibataire et sans enfant. Je ne travaille pas et je vis toujours  chez  mes parents. J’utilise des savons,  des pommades pour m’éclaircir la peau. C’est ce que nous appelons dans  notre jargon « faire le tcha ». Avant, j’étais de teint très noir, et cela ne me plaisait pas du tout. Aujourd’hui, je suis très claire, on dirait une métisse et je ne passe pas inaperçue. Les hommes me courtisent de gauche à droite, j’ai l’embarras du choix. J’ai une cousine qui me fatigue tout le temps pour que j’arrête de m’éclaircir la peau sous prétexte que  ce n’est pas bien. Je  lui dis souvent que ce n’est pas son problème. Je suis libre de faire ce que je veux de ma peau. Je dirai qu’elle est même jalouse de ma peau. De  nos jours, c’est  rare de voir les femmes africaines de teint noir qui gardent leurs peaux d’origine. Presque, elles toutes se dépigmentent la peau, c’est un phénomène de mode. Je trouve que celles qui sont restées noires refusent la civilisation. Je suis fière actuellement de ma peau claire et je me réjouis. Je me trouve belle, coquette, charmante, jolie et attirante. Je ne m’occupe pas des autres qui passent leur temps  à critiquer les gens. Elles ne sont pas mieux que moi. A ma  connaissance, aucune loi n’a été votée à l’Assemblée nationale internationale interdisant à une personne dans ce pays de s’éclaircir la peau  ou si vous voulez de se blanchir la  peau. Je voulais savoir  si j’ai tort ou pas et si j’ai  le droit de faire de ma peau ce que je veux. Je reste à l’écoute.

 

Une fille burkinabè

 

Certes, vous avez le droit de faire de votre corps ce que vous voulez mais de grâce, n’abimez pas votre peau par ignorance. Posez-vous la question : « Qu’est-ce que je gagne en me décapant la peau ? ». Si c’est pour avoir beaucoup d’hommes à vos pieds, laissez-moi vous dire que vous n’êtes pas une marchandise en vente. Votre vie vous appartient, à vous d’en faire ce que  vous  voulez, mais faites attention pour ne pas vous plonger dans les regrets dans quelques années. Une personne de teint noir qui se dépigmente, cela signifie qu’elle n’a pas l’estime de soi et qu’elle ne s’accepte pas telle qu’elle est. Je vous suggère d’aller voir un dermatologue pour prendre des conseils. Vous n’avez rien à gagner, bien au contraire, vous détruisez votre peau. Je suis sûre que quand vous allez vieillir, vous allez regretter et  ça sera trop tard car une peau qui a été décapée, vieillit très mal, pourtant ce qui est sûr, vous n’allez pas rester éternellement jeune. Pensez déjà aux conséquences. Rien n’est tard, vous pouvez abandonner ces produits éclaircissants et reprendre votre peau d’avant. Je  ne le souhaite pas, si vous faites un accident ou si vous partez pour  un accouchement un jour et qu’il y a des complications et si vous deviez être opérée chirurgicalement, votre peau pourrait ne pas répondre aux soins. Vous vous exposez à un cancer de la peau  en persistant à vous décaper la peau et quand on parle de cancer, il n’y a de remède. Si vous voulez une belle peau, consulter un dermatologue qui va vous conseiller des savons pharmaceutiques qui vont faire ressortir votre belle peau noire et donner de l’éclat sans l’éclaircir. Soyez fière de ce que vous êtes, ne défiez pas le bon Dieu. Bon Week-end et prenez conscience surtout.

 

NB : Nous vous rappelons que cette rubrique est la vôtre, Ceux ou celles qui ont, de par leurs expériences propres ou non, des conseils à prodiguer aux âmes en détresses sont prié (es)  de nous les envoyer. L’anonymat leur est garanti s’ils/ elles souhaitent. Ils/elles  peuvent également déposer directement leurs courriers au siège des Editions « Le Pays », sis aux 1 200 Logements à Ouagadougou ou auprès de nos représentations dans les différentes provinces.

 

[email protected]

Tél.: (00226) 78 00 23 73

01 BP : 4577 Ouagadougou 01

BURKINA FASO

Articles similaires

« Ma fille m’abandonne pour une autre femme »

Evasion Magazine

« Je n’arrive pas à trouver un mari du fait de mon handicap »

Evasion Magazine

« Je ne me plie, à aucune règle de civisme »

Evasion Magazine

laisser un Commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.